Documentaire 60 minutes

En cours de production sortie novembre 2021

Sur les traces de Lucy Walker

150 ans après l’ascension du Cervin par Lucy Walker, première femme à réaliser cet exploit, Marie-France Hendrikx, historienne et passionnée de montagne, décide d’enquêter sur cette femme anglaise largement méconnue qui fait pourtant partie des pionnières de l’alpinisme, et de gravir à nouveau le Cervin, et ce dans les mêmes conditions, en habits d’époque !

lucy-walker-family_h
LUCY_20_08_22_1
LUCY_20_08_22_44
MARIE
ArticleImageHandler
LUCY_20_08_22_22
LUCY_20_08_22_34

Le défi

150 ans plus tard, Marie-France Hendrikx, historienne et passionnée de montagne, décide d’enquêter sur cette alpiniste anglaise, et de gravir à son tour le Cervin, dans les mêmes conditions, en habits de l’époque. Au fil de cette aventure, Marie-France découvre progressivement le parcours et le palmarès impressionnants de Lucy Walker, pionnière d’une discipline risquée, qui s’est pourtant toujours comportée en « lady » discrète, dissimulant des ambitions qui auraient fait pâlir n’importe quel homme aguerri de l’époque.es conditions, en habits de l’époque. Au fil de cette aventure, Marie-France découvre progressivement le parcours et le palmarès impressionnants de Lucy Walker, pionnière d’une discipline risquée, qui s’est pourtant toujours comportée en « lady » discrète, dissimulant des ambitions qui auraient fait pâlir n’importe quel homme aguerri de l’époque.

Synopsis

Dans les fonds d’archives en Suisse et au Royaume-Uni, à la rencontre d’historien(ne)s, d’archivistes et d’alpinistes d’aujourd’hui ; à Zermatt et à Londres, sur les traces des pion- niers de l’alpinisme au XIXe siècle, le pari initial se mue petit à petit en une véritable quête : mettre en lumière les conditions dans lesquelles évoluaient ces premières femmes alpinistes, donner vie à leur lutte pour atteindre les sommets en passant outre les réticences d’une société conservatrice pour oser vivre pleinement leur passion.
Comment leur rendre un meilleur hommage que de tenter, 150 ans après Lucy Walker, de gravir à nouveau le Cervin, dans les mêmes conditions, en jupe de coton, avec des grosses chaussures de cuir à clous, munie d’une corde de chanvre ?
En parallèle de son enquête, Marie-France se prépare à revivre intellectuellement et physi- quement, l’ascension du Cervin. Accompagnée par son binôme de cordée Laurent Grich- ting, elle se questionne, se motive, doute, et décide de relever le défi.
De l’ascension du Grand-Combin à la course du Balmhorn, du matériel de dernière pointe aux habits d’époque, la préparation physique et technique nous amène au grand jour de l’ascension du Matterhorn, avec cette question en point de mire : n’est-il pas trop risqué de se lancer, en jupe, sans crampon, ni baudrier dans la voie Hörnli ? Si cela fut possible en 1871, est-ce encore réalisable de nos jours ?